• Jo et Sylvie

Carnaval à Villa Union


03 mars :

Nous voici au lendemain de cette inoubliable excursion faite à Laguna Brava.

Tout comme les Tiself, nous sommes restés ici la nuit. Le coin est calme le bureau de la coopérative nous a donné la possibilité de connecter nos véhicules au courant et de bénéficier du wifi gratuitement.

En plus, nous avons à disposition un robinet d'eau, ce qui nous permet de nettoyer les véhicules après ces pistes poussiéreuses parcourues.

Les échanges de photos et vidéos faites la veille vont d'un camping-car à l'autre avec échange de clé usb et carte Sd.

En début d'après-midi, nous quittons nos amis pour aller à Villa Union situé à une cinquantaine de kilomètres. En entrant dans la ville, on aperçoit un podium sur la place San Martin et le long de l'axe principal de la ville des gens semblent déjà prendre place en bordure de route, un évènement se prépare pour le soir : Fiesta Provincial de las Comparsas.

Les Comparsas sont des groupes de musiciens et de danseurs déguisés qui défilent dans les rues. Ce carnaval est un des spectacles les plus importants qui se tient chaque année à pareille époque dans la province de la Rioja attirant de plus en plus de monde.

Nous garons le véhicule sur une aire de pique-nique à proximité d'une station YPF et au moment de se rendre à pieds à la fête, voici que nos amis les Tiself arrivent. Nous partons tous ensemble assister au spectacle.

En approchant nous remarquons la présence de vendeurs ambulants qui installent des barbecues de fortune sur le trottoir directement.

D'autres semblent mieux être équipés comme un vendeur de 'barbe à papa'. Nous nous mêlons à la foule et trouvons finalement de la place en bordure de trottoir.

Il y a beaucoup de monde, certains n'ont pas hésité à amener des chaises de camping pour profiter du spectacle. En attendant le début du défilé, des marchands ambulants vendent des bombes de mousse pour le plaisir des enfants qui prennent un réel plaisir à viser une personne. Il nous arrive parfois d'être des cibles mais la 'mousse' ne tache pas et s'enlève facilement. En revanche, il faut veiller à protéger l'appareil photo. Ces mousses étant épuisés c'est avec de la farine que les enfants vont poursuivre leur proie.

Il doit 21:00, peu à peu les défilés commencent à approcher. Des danseuses passent devant nous exécutent des figures au son des musiciens qui les précèdent.

Ce qui nous frappe le plus contrairement aux carnavals de France, ce sont les costumes richement colorés. Pour un peu on se croirait au carnaval de Rio. Franck et moi aurons souvent le privilège d'être photographiés avec de jolies danseuses. Nous admirons ces danseuses pas seulement pour leur beauté mais pour le lourd équipement qu'elles portent sans que cela ne les empêchent de danser.

Nous prenons un réel plaisir à être devant la scène qui passe à quelques mètres. En plus depuis où nous nous trouvons, c'est là que les cortèges s'arrêtent ce qui nous permet d'approcher tous ces musiciens et danseuses.

Il est tard, les Tiself rentrent, Sylvie aussi, je reste encore un moment au spectacle...A proximité, se trouve une équipe de secouristes, une des deux personnes m' explique en détails les différents cortèges. Mais bon d'une je ne comprends pas l'espagnol et le bruit assourdissant n'est pas là pour aider à suivre le sens de la conversation.

La personne me guide plus en avant des cortèges pas loin de la tribune d'honneur afin d'avoir un meilleur angle de vue sur le défilé.

Le carnaval va durer une bonne partie de la nuit à en croire le son perceptible depuis le camping-car stationné à un bon kilomètre.

Prochaine étape : Cordoba, dernière étape et fin du premier périple.