• Jo et Sylvie

La côte nord du Pérou


15 décembre :

En avons-nous fini avec les sites archéologiques du Pérou. Oui car nous avons vu les principaux mais bien d'autres sont affichés sur la route et font l'objet d'explorations.

Avant de quitter l'ecolodge de Lambayeque nous passons par un marché pour y faire des emplettes. L’ambiance qui règne là est de la plus agréable. Nous plaisantons avec des vendeurs comme si nous passions à ce même marché tous les dimanches de l'année.

A chaque stand se dégage des odeurs de fruits et une fois de plus nous n’hésitons pas à nous arrêter pour faire le plein de mangues et autres fruits exotiques.

Plus loin nous arrivons face à une ‘usine’ à poissons. Hommes et femmes s’activent à couper, tailler, émincer du poisson frais pour en faire du ‘ceviche’, la spécialité du Pérou.

Aujourd’hui, nous allons opter pour un autre met. De merveilleuses noix St Jacques sont là sur une rayon et nous donnent l’eau à la bouche. En plus à 5.00 € le kilo, autant ne pas s’en priver. Nous passons acheter du Persil (Perchil) et de l’aïl, l’achat est bouclé et repartons au camping-car en Tuk-Tuk.

Nous prenons la route pour le nord du Pérou. Dans quelques jours, nous allons quitter ce pays pour passer en Equateur.

La côte nord est moins connue des touristes étrangers qui poursuivent généralement leur périple directement vers Thumbes, ville frontière avec l'Equateur.

Cette région possède des superbes plages aux eaux tièdes et aux vagues parfaites pour les surfeurs. Seule 'ombre' au décor, les plages sont pleines de 'basura', ordures abandonnées par les locaux.

Le climat sec et chaud presque toute l’année est propice aux stations balnéaires.

Nous ne comptons pas faire du surf (ou alors peut-être assis sur la planche) mais profiter de l’eau chaude de cette partie du pacifique pour y faire halte et épuiser nos derniers ‘sols’, monnaie du pays.

Nous faisons halte à Mancara, une station balnéaire avec hôtels et restaurants.

Nous trouvons une place dans un complexe 'Punta Ballenas', le cadre est très agréable avec palmiers et cactus.

Nous ne sommes pas les seuls, un autre camping-car 'belge' celui-ci est déjà stationné là. Nous sympathisons avec Michel et Roos qui voyagent en Amérique du Sud.

Le matin, un agriculteur du coin passe et propose à la vente toutes sortes de fruits.

A deux pas du camping-car, se trouve une large piscine. Nous profitons du cadre paradisiaque et en plus il n'y a pas beaucoup de personnes. Il nous arrive bien souvent d'être qu'à deux dans la piscine.

Les journées se passent entre piscine, détente, découverte de la ville et son artisanat, promenades le long de la plage...

Les plages s'étendent à perte de vue et l'eau est agréable.

17 décembre :

Nous quittons le complexe pour se rendre dans un autre complexe. Après la visite des sites 'archéologiques' du Pérou voici que nous passons à la visite des complexes hoteliers, ce qui n'est pas désagréable.

Nous nous arrêtons au complexe 'blue point'. L'espace est finement aménagé et imaginons le site en période touristique.

Rebelote et au programme, 'farniente', piscine et balade en bord de mer où nous partons découvrir l'activité de pêcheurs. Pendant que certains s'occupent du déchargement du poisson, d'autres marins chargent au maximum des barques de fortune avec des sacs de glace.

Ces barques retournent ensuite au bateau prêt à remettre les gaz pour cinq jours de pêche en mer.

D'un autre côté de la plage où la mer est tout aussi forte, des surfeurs suivent la vague sur de longues distances.

De retour de cette agréable balade, nous profitons de la piscine avant de partir pour un troisième complexe.... hé oui comme on dit 'jamais deux sans trois'...

En chemin nous faisons une halte dans un restaurant pour y manger une bonne langouste. C'est le 'restaurant', un des meilleurs que nous ayons eu au Pérou et le cuisinier nous prend un grand plaisir à s'occuper de nous.

Après cet excellent repas qui clôture notre séjour au Pérou, nous profitons de la piscine et de la plage qui est à une vingtaine de mètres devant nous. Le coin est reposant et en négociant le paiement avec les quelques 'sol' restants, nous restons ici dans ce cadre magique pour passer notre dernière nuit.

Où sommes-nous :

Prochaine étape : Equateur - ville de Cuenca