• Jo et Sylvie

Basisilique 'Las Lajas'


18 janvier : Après une bonne nuit récupératrice, nous prenons place dans une cabine et partons pour une balade d'une demi-heure en téléphérique. Cette installation date de 2016 et permet d’admirer le paysage et la basilique au fur et à mesure que la cabine se rapproche de la basilique.

Son architecture est très belle avec un petit ‘semblant’ de Lourdes en taille réduite. Quoiqu'il en soit, les statues, les toitures et les décorations murales sans oublier les magnifiques vitraux témoignent d'une grande richesse dans la réalisation de cet édifice.

Nous visitons la crypte ou les colonnes de pierre sont aujourd'hui équipés d’éclairage led donnant de remarquables effets de lumières. Ces changements réguliers de couleur ne semblent pas gêner un représentant d’église qui vautré sur un pupitre se sert de son téléphone. .. 

Sortis de la crypte, nous passons par le musée. Cette visite est intéressante, elle présente les différentes étapes de la construction de la basilique mais aussi les différentes poteries d'indigènes les ‘Pasto' qui occupaient la région entre 750 et 1250 avant JC.

Nous poursuivons la balade en longeant un sentier qui mène au flanc d’une énorme cascade qui se jette dans le ‘rio '.

Nous revenons sur nos pas qui nous mènerons dans la basilique, c'est la fin de la messe, alors que certains sortent de l'enceinte, d'autres font bénir des objets personnels. L’intérieur de la basilique est finement peinte en blanc avec des dorures, les voûtes sont éclairées par de grands vitraux.

Il est temps de laisser ce ‘petit Lourdes' mais alors tout petit pour reprendre place dans une cabine et rejoindre le camping-car.

Après avoir fait le plein de courses en prévision des prochains jours, nous prenons la route pour une prochaine visite : ‘Laguna de la Cocha'.

Avec les travaux rencontrés sur la route, nous prenons du retard et réalisons que nous ne pourrons pas être à destination ce soir. La nuit approche peu à peu et il nous faut trouver un endroit ‘seguro' (en sécurité) pour y passer la nuit d'autant plus que cette région qui s'appcelle Narino est réputée pour des attaques à main armée par des individus. Nous nous arrêtons sur la parking d’un centre de pesée de camion. Le responsable nous montre un emplacement ‘sur et discret’ où nous passons la nuit.

Où sommes-nous :

Prochaine étape : laguna de Cocha