• Jo et Sylvie

Cela vaut le 'coup d'oeil'....

07 février :Ce matin nous devions visiter la ville de Villa de Leyva et au contraire nous allons faire la visite d'une clinique ‘oftalmologica'....c'est à dire ophtalmique.

Depuis quelques jours, Sylvie se plaint de phénomènes inhabituels qui apparaissent devant son champ de vision. Si hier nous avons hésité à consulter, aujourd'hui plus de doute, nous abandonnons Villa de Leyva et partons pour la ville de Tunja dans un centre ophtalomologiste repéré sur “google”. C'est quand même bien 'internenette' ! 

Nous laissons kokopelli sur le parking d'un hypermarché “Jumbo”, un style auchan ou leclerc et nous nous rendons dans la galerie. A première vue, nous ne voyons que des magasins de vêtements, chaussures, meubles et articles divers, bref des magasins comme ceux qu'on peut rencontrer dans une galerie marchande en France

Nous commençons à se demander si nous sommes à la bonne adresse car aucune clinique apparait en vue. Nous interrogeons un opticien qui nous indique l'adresse exacte. Nous continuons donc à avancer dans la galerie et surprise nous arrivons devant une clinique où des patients attendent leur consultation tandis que des secrétaires s'agitent dans tous les sens.  

Au milieu de tout ce monde plus ou moins 'bi', cela se remarque que nous ne sommes pas ‘du coin' et une secrétaire nous prend en charge, enfin plus Sylvie que moi. 

La partie qui va suivre est un peu délicate et va consister à créer le dossier informatique où le numéro de passeport n'entre pas dans la rubrique car bien sûr celui-ci n'est pas Colombien. C'est le même problème qui apparaît lorsque la secrétaire renseigne la 'province', on a beau dire  de tenter d'écrire ‘Provence' car le mot y ressemble mais rien à faire, nous n'appartenons à aucune ‘province' Colombienne’. Et pour finir, la secrétaire a du mal à saisir le 'nom' de notre assurance française qui est inconnue ici. 

Bref après un bon moment à faire de multiples saisies histoire de valider la constitution du dossier, nous voici assis au milieu de personnes qui attendent comme nous le tour d'être appelés. 

Cela ne durera pas longtemps, une personne vient nous chercher et Sylvie passe un premier examen, puis un autre et encore un troisième....jusqu'à cinq. Autant dire que la clinique ne souhaite pas sous-estimer le problème de Sylvie

Un moment plus tard, enfin six heures plus tard sans avoir déjeuné quoi que ce soit, nous sommes invités à entrer dans le bureau de John, le docteur et directeur de l'établissement de cette clinique qui prend un plaisir fou à nous recevoir – pourquoi – sans doute parce que c'est la première fois que des français passent par sa clinique. 

Il interprète les résultats et laisse échapper une grimace car certaines valeurs mesurées dans les yeux de Sylvie ne sont pas très bons. Il profite de la visite de deux de ses confrères, professeurs en ophtalmologie pour exposer le 'cas'. 

A voir tout ce monde du corps médical nous affole un peu mais nous nous disons que nous sommes là et qu'une solution va en ressortir. Tous confirment le même diagnostic 'pression élevée, glaucome et je passe certains termes liés a l'anatomie humaine des yeux lesquels me dépassent. Sylvie de par son ancienne activité en ophtalmologie pourrait en dire plus. 

Le verdict tombe, il faut opérer au laser sans tarder. 

Si nous avons supporté jusque là les frais d'examen, une intervention chirurgicale meme ambulatoire affiche un coût différent. Et c'est là que nous sommes ravis de pouvoir bénéficier de la couverture IMA inclus dans notre contrat macif en France.

Nous les contactons et 'félicitations' à eux pour leur compétence et rapidité d'action avec ouverture du dossier et prise en charge des frais demandés par l'intervention au laser.

Nous remercions aussi très fort Adriana, la coordinatrice des opérations qui a su nous rassurer et nous expliquer le déroulement des opérations et accepter la demande de prise en charge depuis la macif en France

Nous sommes arrivés vers 9.30  du matin à la clinique pour ressortir peu après 20.00... une dure et longue journée. Nous partons établir notre bivouac a quelques 'blocs' de la clinique car nous devons y revenir demain.

08 février :

Il doit être 8.00 du matin, nous sommes levés et nous voici déjà partis à la clinique pour un contrôle. Nous sommes samedi et devons repasser pour un autre examen mercredi.

Nous partons pour Villa del Leyva que nous avons délaissée il y a quelques jours.

Arrivés sur place, nous nous installons dans un petit camping. Nous allons passés cette première journée avec du repos, histoire de se remettre des récentes émotions.

Où sommes-nous :

Prochaine étape : Villa de Leyva