Escale à Hambourg

22 Jun 2018

On se réveille ce matin dans le port de Hambourg.

 

Le port de Hambourg est le plus grand port de commerce d'Allemagne et le troisième d'Europe après celui de Rotterdam et celui d'Anvers

Bien que ce port se soit pas situé géographiquement sur l'axe Anvers - Amérique du Sud, l'itinéraire maritime prévoit de monter jusque là pour descendre ensuite pour l'Espagne et ensuite l'Afrique.

 

 

Depuis le pont supérieur que nous avons baptisé 'aire de promenade', nous observons l'activité qui règne ici. Cela nous rappelle le port d'Anvers que nous avons quitté quelques jours plus tôt.

Des containers sont déchargés par une énorme grue. On admire l'habilité du conducteur de cette grue qui opère du haut de ses 25 mètres. On se demande quand même comment peut-il faire dans le cas d'une envie pressante...

 

Ensuite d'autres containers sont chargés. Je serais bien curieux de connaître le poids total du navire. Tout ceci me fait penser que notre excès de poids de 300 kgs de kokopelli représente une plume dans l'histoire.

 

 

 

Dans un autre angle du 'pont de promenade', nous apercevons des voitures 'mercédes' toutes neuves destinées à l'exportation. Elles sont solidement amarrées et entreposées dans des containers. Les officiers du bateau courent dans tous les sens, ils assurent le 'loading' de toutes ces marchandises.

 

La météo n'est pas au top, il fait même froid et la pluie est au rendez-vous. Nous apprécions nos coupe-vent. Pas tout le monde peut avoir le temps ensoleillé comme vous, nos voisins d'Oraison n'est-ce-pas Jean-Pierre/Evelyne, Carine/Franck, Katia/Thomas.

 

Cela n'est rien et de plus comme les repas à bord sont riches en quantité et en qualité, nous décidons de s'adonner à des activités sportives.

 

 Nous commençons par du babyfoot. Bon c'est un fait, ce n'est pas vraiment du sport mais nous nous amusons beaucoup à disputer des match...en poussant des cris aux défaites comme aux victoires, mais ce n'est pas grave, entre le sifflement de la clim, le ronronnement de la salle des moteurs et l'intense activité du dehors, personne ne peut nous entendre !

 

 

Ensuite, nous allons à la salle de sport et nous trouvons 2 vélos d'appartement côte à côte. Nous ferons 45 mn de vélo tout en regardant un film sur une tablette.

 

Un officier du bateau nous croise et nous présente Alfio et Suzanne, un couple Suisses qui vient d'embarquer comme nous pour Montévideo. Nous voici donc à présent à 4 passagers.

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Please reload

Posts à l'affiche

Là où je t'emmènerai...

June 8, 2018

1/2
Please reload

Posts Récents

November 17, 2019