Punta del Diablo

11 Aug 2018

 

10 août :

 

Ce matin du 10 août, il ne fait pas beau, le ciel est tout gris, il tombe une pluie fine et un vent souffle par rafales. Nous décidons - à regret - d'abandonner notre visite en véhicule 4*4 à ‘Cabo Polonio'. Le vent passerait encore mais avec la pluie, nous serions percés  en attendant la navette du retour.

Nous décidons de repartir pour ‘Punta Del Diablo’…

 


 En route, nous ferons un petit écart pour Aguas Dulce, un tout petit village sans grand intérêt en bordure d'océan...

Punta del Diablo est une station balnéaire de 800 habitants en hiver et de 30000 en été. Paradis des surfeurs, paradis des longues étendues de plage, identique à Punta del Este mais dans un cadre plus sauvage, C'est une destination favorite des Argentins et Uruguayens.

 

 En route, la pluie a cessé, nous roulons lentement pour apprécier le paysage. Sylvie attire mon attention sur un oiseau dans un champ.

Aussitôt, je fais une marche arrière, stationne sur le bas côté et empoigne mon appareil  pour prendre en photo cet oiseau qui est en fait qu’une autruche…

Je prends quand même une photo lorsque s’arrête à notre niveau une voiture.

 

La personne est française originaire du Sud Ouest et vit avec son épouse à Montévideo depuis 14 ans. La conversation va bon train et comme il fait froid dehors' nous l'invitons a entrer dans le camping-car.

Jean de son prénom possède un petit complexe de locations saisonnières à ‘Punta Del Diablo'. 

 

Nous parlons durant bien une heure de notre projet de voyage et Jean nous parle de son projet de retourner en France avec sa petite famille, d’acheter une maison et aussi un camping-car sur quoi il me pose des questions souhaitant profiter de notre expérience. Du coup l’heure de discussion est largement dépassée….Après ce moment sympathique à parler de choses et autres, il nous suggère de le suivre car il va aussi à ‘Punta Del Diablo’, il connaît un bon emplacement pour stationner kokopelli à proximité du bureau de police.

Nous le suivons et stationnons effectivement devant un restaurant fermé car nous sommes en basse saison. Nous suivons Jean jusqu'au bureau de police situé à moins de 50 m il s'adresse a un d’entre eux qu'il connaît, lui explique que nous sommes ‘francès’ etc ..etc …. Voilà que le camping-car sera bien gardé pour le cas où….

 

 

Jean nous propose de venir voir son ‘business’. Nous partons avec lui. En chemin, il nous indique l’emplacement des cabanes de pêcheurs si nous sommes intéressés par du poisson.

 

 Arrivés chez lui c’est un luxueux complexe d’une série de petites maisons de vacances bâties sur pilotis encerclant une piscine.

Le jardin est soigneusement décoré. Jean, ravi de croiser des français ‘sympathiques’ comme il dit, (on va finir par le croire) nous propose de manger une poêlée de crevettes de la lagune voisine.

 

 

 


 Son épouse Natalia et sa fille sont restées à Montevideo, il se propose de nous cuisiner ce repas ‘simple’. Oui mais le problème c’est que nous avons pour habitude d’immortaliser chaque ‘moment fort’ de ce voyage et que notre appareil photo se trouve dans le camping-car. Jean nous passe alors son jeu de clés et voici que nous roulons dans Punta del Este avec une voiture uruguayenne….

Une fois revenus avec appareil photo et une bouteille de rosé de Pierrevert (04) glissée dans le camping-car pour certaines occasions, nous prenons quelques photos avant de passer à table.

 

Un repas à la ‘bonne franquette’, hé bien à chacun sa vision des choses. Pour l’occasion, Jean a débouché un ‘cava’ – méthode champenoise pour accompagner un foie gras qu’il avait rapporté de France. Puis nous avons dégusté pas moins de 12 gambas par personne. 


En soirée, désirant digérer ce repas, nous rentrons à pieds ravis d’avoir connu Jean et son épouse pour un court instant sur whatsapp. Merci pour cette soirée et lorsque vous serez en France, passez-nous rendre visite.

 

En attendant Suerte à toi et ta petite famille et merci pour ce hasard qui nous a permis de te rencontrer !

 

Bref, un repas de fête et pour fêter quoi ? tout simplement un moment simple de la vie où on croise quelqu’un et que le feeling passe pour parler de tout et de rien.

 

 

 

Juste pour information au sujet de sa posada. Elle est côtée 9.6 sur booking.com et Trip-Advisor.

Petite publicité au passage : Ici

 

11 août :

 

Après une bonne nuit de sommeil, nous partons visiter Punta del Diablo.

Tout en étant une station balnéaire hautement fréquentée en été, elle présente un caractère totalement différent de sa voisine et concurrent Punta del Este. Ici seulement l’artère principale du village est goudronnée, les rues adjacentes sont encore à l’état de terre. Autant dire qu’en période de pluie se créent des rigoles d’eau qu’il est difficile à franchir en voiture comme en camping-car.

 

 Nous commençons notre visite par le côté ancien du village avec de vieilles maisons blanchies à la chaux et revêtues de chaume. Ces maisons devaient sans doute abriter les pêcheurs à l’époque. En regagnant la plage, nous apercevons des barques de pêche.

 

 

 C’est sur que nous sommes en hiver ici et que la majeure partie des restaurants est fermée mais ce cadre qui nous est offert donne l’impression d’un monde qui s’est arrêté.

Tout proche de ces embarcations de fortune des étalages sont là pour vendre du poisson. Les maisons sont différentes l’une de l’autre, à chacune sa caractéristique et sa couleur.

 

Prochaine étape : Santa Teresa...

Share on Facebook
Please reload

Posts à l'affiche