Carhué - Villa Epecuén

12 Sep 2018

12 septembre :

Depuis notre départ de ‘Esteros Del Ibera’ pour la ‘Peninsula de Valdez’ nous prenons le temps tout en traversant la pampa argentine.

La pampa est une vaste région d’Amérique du Sud incluant la province de Buenos Aires. Faite de prairies et dépourvue d’arbres, nous croisons de nombreuses ‘estancias’. Les champs renferment une quantité innombrable de bovins aux couleurs différentes.

 

En route nous faisons une étape à Carhué, une station thermale située dans la province de Buenos Aires en bordure de la lagune Epecuén.

 

Notre randonnée va consister à se rendre à Villa Epecuén,une ville-fantôme située à 8 kms de Carhué.

 

 

En raison du taux de salinité comparable à celui de la Mer morte, Villa Epecuén connaissait un riche intérêt touristique pour les soins thermaux, jusqu’à ce que la nature reprenne le dessus.

En 1985, après une grande sécheresse suivie de fortes pluies, la ville fut totalement immergée par 7 mètres d’eau voire 10 mètres par endroits en l’espace de quatre jours. Aidés des villageois voisins, les habitants furent évacués emportant le strict minimum.

Dans les années 90, l’eau a commencé à redescendre et aujourd'hui  la ville, devenue ville fantôme, est à nouveau partiellement visible.

 

Le décor ressemble à un scénario d’après-guerre comme une ville bombardée ou à la suite d’un tremblement de terre rayant définitivement Epecuén de la carte.

Les murs de grands hôtels jadis très fréquentés sont effondrés, il ne reste qu’un amas de pierres. Quelques pans de murs revêtus de faïence ont su résister depuis 25 ans au cataclysme et sont encore debout. 

 

Nous devinons des entrées de maisons avec quelques piliers en bordure de rues, des poteaux électriques sont encore bien ancrés dans le sol. Certaines avenues sont encore remplies d’eau et il faudra encore des années pour que d’autres habitations sortent de l’eau.