Ushuaia - Terre de Feu

26 Oct 2018

 20 octobre :

Route pour Ushuaia, la route de l'extrême et à la fin, la ville du ‘bout du monde’…

 

Nous quittons Tolhuin et reprenons la ‘ruta 3’ sous un merveilleux soleil. C’est une belle route qui longe dans un premier temps le Lago Fagnano pour se poursuivre à travers des montagnes toutes blanches. Partout coulent des ruisseaux et des cascades. Des arbres morts, résultat de l'excès d’humidité, restent encore droits au milieu de lagunes tels des fantômes.  Plus on avance et plus le décor rappelle celui des Alpes.

Nous ne sommes qu’au printemps mais l’hiver semble rester plus longtemps ici dans cette partie du globe. Sur le bas côté de la route subsistent encore quelques plaques de neige.

 

Au détour d’un virage, nous surplombons  une ville au fond d’une vallée en bordure du canal de Beagle.

 

Nous voici à la porte d'Ushuaia…. La ville du bout du monde.

Tout comme la visite des Chutes d’Iguaçu avec ses cascades gigantesques, la péninsule de Valdès avec ses baleines, nous voici à présent face à Ushuaia, l’aboutissement d’un rêve de longue date qui était de venir un jour jusqu’ici… et nous y sommes!

Nous sommes à vol d’oiseau à :

13000 kms de notre maison en France,

200 kms du Cap Horn.

Plus précisément Ushuaia est à 3094 kms de Buenos Aires, 4987 kms de La Quiaca, la ville la plus au nord d’Argentine qui fait frontière avec la Bolivie.

 

Dans la réalité ce n’est pas vrai, la ville du bout du monde est bien Ushuaia, mais le village le plus austral au monde est  ‘Puerto Williams’ qui lui se situe au Chili de l’autre côté du canal de Beagle. Mais il semblerait que Argentins et Chiliens se disputent ce ‘titre’ !

 

Ushuaia c’est loin de tout avec lagunes, forêts de sapins, glaciers sans oublier le célébre ‘Parque Nacional Tierra del Fuego’ (Parc  National Terre de Feu) que nous comptons bien visiter. C’est aussi le point de départ pour partir en croisière en Antarctique… le Cap Horn n’est pas si loin.

Le budget ne nous permet pas d’aller voir l’Antarctique. Nous aurions bien aimé mais le coût représente une année de voyage en Amérique du Sud. Ce sera pour une prochaine fois ….. peut-être un jour….

 

Profitant du beau temps nous immortalisons notre passage en ville qui semble très touristique et faisons une halte à l’office du tourisme  afin d’obtenir des informations plus actuelles que notre guide de voyage sur les curiosités à voir et randonnées à faire dans les environs. Nous bivouaquons face au port de plaisance à deux pas du centre de la ville.

 

21 octobre :

Le temps peut vite basculer. Ici les gens disent qu’il peut y avoir les 4 saisons en l’espace d’une journée. Et il n’aura pas fallu longtemps pour en avoir eu la confirmation.

Il  a plu cette nuit et au réveil, nous apercevons que la neige est tombée sur les hauteurs.

Le soleil fait de timides apparitions avec de temps en temps un ciel bleu mais les montagnes qui entourent Ushuaia sont encore couvertes de nuages gris. Nous remettons la visite du parc ‘Tierra del Fuego’ à un autre jour et consacrons notre journée à la découverte de la ville et de certains musées.

Il fait 3 degrés dehors et nous partons habillés chaudement en ville. Certaines façades de maisons sont colorées, l’église de la Merced est de couleur jaune et rouge. Ces couleurs donnent un certain charme à la ville et le gris du ciel apporte du relief à  toutes ces couleurs.

 

Nous arrivons au 'musée maritime et ancien bagne d'Ushuaia'.

Cet édifice en forme d’étoile est en fait un ancien bagne construit en 1902. Sa forme présente 7 branches de couloir partant d'un hall central.

Ce bagne fut construit pour enfermer des récidivistes. La construction de la prison fut réalisée jusqu’en 1920 par les bagnards eux-mêmes.