Route des 7 lacs

12 Jan 2019

10 janvier :

Une journée annoncée ensoleillée et c’est confirmé ! Si hier nous avons connu neige, froid et vent, voilà qu’aujourd’hui le ciel est tout bleu et le soleil brille.

 

Nous faisons le plein de courses et le plein de gasoil et nous voilà partis en direction de San Martin De Los Andes en empruntant la célèbre ‘Ruta De Los Siete Lagos’ tant recommandée par d’autres voyageurs et Argentins.

 Nous laissons derrière nous San Carlos de Bariloche, ville trop touristique pour nous...

 

 

C’est une route des sept lacs de 100 kms qui relie La Angostura au Sud à San Martin De Los Andes au nord. La route serpente en longeant de magnifiques lacs aux pieds de montagnes escarpées et de forêts.

 

Des belvédères permettent d’admirer le paysage. De bons petits rapaces attendent le départ des visiteurs pour ramasser miettes et déchets. Certains de ces lacs sont d'un bleu immense,  notamment le ’Lago Espejo’ appelé lac miroir offrant une symétrie parfaite du bord du lac dans l’eau.

 

Cette route possède des sites de camping gratuits en bordure de lac. Nous nous arrêtons sur une vaste prairie située en bordure d’une rivière donnant sur un des sept lacs, le ‘Lago Villarino’. De nombreux espaces sont déjà occupés par des Argentins. Nous retrouvons nos amis ‘les Pauz’ailleurs’, puis vient nous rejoindre Yves et Nickie, un sympathique couple de voyageurs en 4*4 (yvesetnickie.com).

Nous nous asseyons tous devant un groupe de jeunes musiciens qui répéte avant leur spectacle prévu très prochainement à San Martin De Los Andes. Nous leur achetons leur Cd de musique qui nous est dédicacé.

 

Il fait beau, l’eau du lac est limpide, les sommets qui nous entourent sont encore couverts d’une récente neige tombée ces derniers jours.  L’envie de prendre un bain est tentante comme pour imiter une petite famille de canards passant par là. Cédric des Pauz’ailleurs ira le premier, puis son épouse Laetitia, partie de jeux avec les enfants.

Je me suis trop avancé en disant ‘si vous y allez, j’y vais aussi’. Trop tard je ne pouvais pas reculer et ai pris un ‘rapide’ bain dans cette eau très froide qui ne devait pas dépasser les 12 degrés.

.