Salta

31 Aug 2019

Salta, principale ville de la province du même nom avec 750000 habitants se classe parmi la 7° ville la plus grande d'Argentine. Située dans le Nord Ouest, elle possède une architecture coloniale et représente le point de départ pour de nombreux circuits touristiques vers les paysages de puna désertique avec ses volcans, salars et montagnes mais Salta possède son histoire du temps des Incas puis de l'arrivée des Espagnols.

 

Mais que venons-nous faire dans cette si grande ville, nous qui sommes plus amateurs de grands espaces ?

La position géographique de Salta recense une quarantaine de temples incas parmi les 200 cités laissées par l'Empire Inca avant la venue des Espagnols.

Ce qui nous intéresse, c'est de visiter le musée archéologique de la ville. Il renferme une découverte surprenante remontant à l'ère Inca : 'Les enfants du Llullaillaco'.

 

Nous avons eu beaucoup de chances pour trouver à stationner kokopelli long de ses 7 mètres en plein centre. C'est un parking gardé qui tolère des véhicules dont la hauteur dépasse 3 mètres. Nous voici à deux pas du centre de la ville.

 

En chemin nous remarquons l'architecture qui est marquée par l'arrivée des conquistadores espagnols en 1582.

 

 Nous passons devant la Basilique et le Couvent San Francisco : c'est certainement l'édifice le plus photographié de la ville de Salta avec sa couleur rouge qui le met en évidence, sa tour adjacente de quatre étages.

 

Notre visite nous amène à la place centrale, très fréquentée à cette heure de la journée. Ce qui est remarquable, c'est que nous sommes en plein hiver à une altitude de 1300 mètres et que la température atteint les 30° dans l'après-midi.

 

Nous arrivons ensuite devant la Cathédrale, un édifice remarquable avec sa façade peinte en rose et ses colonnes de couleur jaune.

 

Nous voici enfin au Cabildo. C'était le siège du conseil municipal de Salta entre 1626 et 1888. Il abrite aujourd'hui le musée arquéologique de la ville, ce que nous cherchions pour visiter l'histoire des 'Enfants du Llullaillaco'.

 

Le musée présente des objets, décorations, tenues vestimentaires datant de 500 ans. Une projection montre la découverte faite en 1999, l'analyse en laboratoire des 3 enfants retrouvés.

 

Les 'Enfants du Llullaillaco' sont trois enfants ayant vécu au XVI° siècle sous le règne Inca. Ils ont été sacrifiés et les corps ont été conservés intacts par le froid jusqu'à leur découverte en mars 1999, sur le Volcan Llullaillaco qui culmine à , à plus de 6 740 mètres d'altitude.

Cette découverte avait été réalisée par une expédition dirigée par des archéologues de haute altitude Argentins et Américains.

 

L'histoire est terrifiante, les enfants ont été sacrifiés dans le cadre du rite Inca de la Capacocha (sacrifice solennel d'enfants) qui étaient choisis 'sans défauts' afin d'obtenir les faveurs des dieux. Au sommet, on endormait les enfants, par ailleurs épuisés par cette longue ascension, avec de « la chicha », un alcool de maïs et sous l’effet du froid, de la basse pression, ils s’endormaient jusqu’à mourir d’hypothermie. Ils étaient enterrés avec quelques vivres pour l'au-delà et quelques jouets et objets fétiches.

 

Les trois corps complets retrouvés en position assise sont conservés au musée de Salta sous une cloche de verre, sous atmosphère contrôlée : température de -20 ℃, pression, humidité.

 

La visite du musée est très émouvante et nous en ressortons le coeur noué pensant au triste sort de ces enfants. Mais cette visite est utile pour en apprendre plus sur la vie et les rites des incas.

 

En savoir plus : Ici

 

Où sommes-nous :

 

Prochaine étape : Tilcara - Humahuaca

 

 

 

 

Share on Facebook
Please reload

Posts à l'affiche