Route pour Sucre

10 Sep 2019

 

07 septembre :

La météo n’étant pas toujours au beau fixe avec ce ciel ‘laiteux’. De plus nous apprenons que des manifestations ont lieu à la sortie du Salar de Uyuni. Les locaux bloquent les routes rendant difficile voire impossible les retours des excursions.

 

Nous quittons donc Tupiza pour prendre la direction de la ville de Sucre située plus au nord. Nous reviendrons sur Tupiza d’ici une dizaine de jours espérant une météo plus favorable et un apaisement des mouvements de grève.

 

Pourquoi Sucre ? (qui se prononce ‘Soucré’)

Tous les guides touristiques en parlent, Sucre, située à 2800 m d’altitude est annoncée comme la plus belle ville de Bolivie.

 

La route qui part de Tupiza est agréable et en bon état, nous rencontrons beaucoup de fermes isoléesen costume local. Nous montons très vite à une altitude de 3300 mètres. Nous nous arrêtons souvent pour contempler le paysage comme les moutons et vaches.

Nous faisons étape dans le pueblo de Tumisla .

 

08 septembre :

Le ciel est toujours chargé et gris. Nous ne regrettons pas d’avoir quitté Tupiza en se disant que ce n’est que ‘partie remise’…. Depuis le début de notre second périple, c’est la première fois que nous avons des petites averses orageuses.

 

Pour rejoindre l’axe routier Potosi-Sucre, nous passons par une route de montagne assez sinueuse.

En chemin nous faisons une brève étape à Santa Rosa Belen où nous apercevons les ruines d’une ancienne mission jésuite avec son clocher caractéristique en partie détruite après l'expulsion des Jésuites en 1767.

Plus tard dans l’après-midi nous nous arrêtons à Chiqua Banos. Il y a là une source d’eau chaude pouvant atteindre les 40°C.