Mina de Chuquicamata - Calama

11 Oct 2019

 

Nous quittons le camping 'Nomads Andes' remerciant une fois de plus Camila pour son cours de photos nocturnes pour rejoindre San Pedro de Atacama.

 

 

'Gato', un adorable chat très calin qui sera venu nous voir souvent nous regarde partir avec un peu de chagrin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous faisons une rapide halte dans une boulangerie 'française' pour y prendre des baguette, croissants et pains au chocolat gigantesques! Il est vrai que le bon pain français nous manque.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous prenons la route en direction de Calama, ville située à une centaine de kilomètres plus à l'ouest. Calama occupe une place importante au Chili avec 'La mine de Chuquicamata'. C'est la plus grande mine de cuivre à ciel ouvert du monde.

Cette mine contient à elle seule 13 % des réserves de cuivre du monde avec une production de 1 600 000 tonnes de cuivre par an. Elle est de forme elliptique et occupe une superficie d'environ 8 km2 et sa profondeur atteint par endroits plus de 1000 m.

Inscrits sur une liste d'attente par un mail adressé à la société Chilienne Codelco, nous avons la chance finalement de pouvoir participer à une visite organisée.

 

Nous renseignons une fiche d'entrée, enfilons un gilet de sécurité avec un casque sur la tête et nous voici assis dans un bus avec 50 autres personnes pour entrer dans cette entreprise où les consignes de sécurité sont optimales.

Nous passons devant une machine servant à l'extraction et la taille de parois.

Cela nous change des décors de la nature vus jusqu'à présent mais de passage dans ce coin du Chili, nous ne pouvions pas écarter cette visite.

 

Le bus poursuit son ascension jusqu'au mirador principal donnant sur un véritable gouffre. Depuis ce point d'observation nous apercevons des pistes à l'intérieur du lieu d'extraction où des véhicules font un ballet incessant  pour acheminer les pierres extraites jusqu'au centre de traitement.

 

Les pelleteuses comme les engins sont immenses. Pour des raisons de sécurité, la circulation dans l'enceinte de l'entreprise se fait avec une conduite à gauche. Nous n'arrivons pas à comprendre ce changement de circulation.

 

Nous remontons ensuite dans le bus et circulons dans un 'autre' coeur de l'usine. Nous voici dans la phase du traitement. 'hydrométallurgique'.

 

 

C'est une technique d'extraction du cuivre qui comporte plusieurs étapes :

- dissolution : mise en solution des différents métaux car si le cuivre est l'élément majoritaire le minerai extrait contient aussi du mobybdène,

- séparation des deux constituants par un procédé de précipitation,

- électrolyse pour récupérer le métal 'cuivre' sous forme métallique.

 

Sur le chemin du retour, nous apercevons le village abandonné de Chiquacamata. Les mineurs ont été relogés sur Calama en raison du facteur 'polluant' du milieu.

 

De retour au centre Codelco, nous récupérons notre camping-car et quittons la ville de Calama qui a la mauvaise réputation pour des actes de vandalisme sur les véhicules étrangers.

 

Où sommes-nous :